Space Alert, un jeu hors du commun

11/02/2014 15:45

Ennemi en vue, feu !

« Le sergent instructeur de l'Académie Militaire Galactique rappelle aux nouveaux arrivants de ne pas tenter de s'échapper de l'enceinte quand ils ont déjà signé leur contrat d'embauche », clame une voix douce et féminine.

Un homme couvert de cicatrices prend alors la parole devant une centaine de recrues volontaires ou presque, « l'aventure vous attend mes amis, explorer et cartographier la Galaxie, dans ses secteurs les plus exotiques, les plus dangereux où la mort vous guette à chaque instant... euh je voulais dire les plus tranquilles où l'ennui s'apparente au repas de famille avec tantine, voilà ce que vous offre pour un salaire conséquent la Nation. » Trop tard, vous avez déjà signé !

Pas d'alerte sur le matériel

Space alert propose un matériel copieux, très ressemblant graphiquement à celui de Galaxy trucker (voir critique sur le site). On ne trouve pas moins dix neuf plateaux différents dont le Vaisseau spatial (lieu où les joueurs coordonneront leurs actions), dix plateaux Action individuels, sept plateaux Trajectoire et celui Etapes de mission. Dix figurines, des cubes en bois, plus de 160 cartes (Action, Action héroïque, Menace, Scénario), des tuiles Dégât, des jetons Menace interne remplissent abondamment la boîte. Et comète sur l'astéroïde, deux compact discs, un journal de bord et deux manuels (règles du jeu et celui qui explique comment devenir un explorateur spatial) parachèvent un Space alert très attirant.

Un matériel qui donne envie de crier, même dans l'espace... (Photo éditeur)

Des règles qui donnent envie de crier... de désespoir.

Avant de commencer une partie, une lecture d'une vingtaine de pages en très petits caractères vous attend. Space alert ne s'improvise pas à la dernière minute et demande une bonne heure de préparation.

Space alert est un jeu coopératif dans lequel les joueurs-euses essaient de cartographier un secteur de la Galaxie, de défendre le vaisseau contre des menaces imprévues, avec une contrainte forte : dix minutes pour réussir sa mission, pas une seconde de plus.

Le vaisseau spatial à protéger...

Le jeu se déroule en deux mouvements, la manche "Action" et ensuite celle "Résolution". Après avoir choisi un Capitaine et un Officier de communication (qui relaie les informations dictées par le CD), on enclenche la plage souhaitée (correspondant à une mission) sur le CD audio et la manche "Action" commence. Pendant celle-ci, les joueurs-euses positionnent des cartes "Action" sur leur plateau individuel afin de contrer les menaces et autres péripéties dévoilées par le CD audio. Les joueurs-euses ne disposent que d'une dizaine de minutes pour se coordonner efficacement et surtout réaliser les actions au bon moment. Quand le vaisseau bondit dans l'hyperespace, la manche se termine et on passe à la résolution des actions.

On vérifie l'exécution de toutes les actions entreprises par les joueurs-euses (déplacement des figurines, l'enclenchement des armes, les transferts et l'utilisation de l'énergie, le calcul des dégâts occasionnés...). Si votre vaisseau n'explose pas en plein vol, la mission réussit et vous calculez votre score. Les menaces détruites rapportent des points, les menaces non détruites auxquelles l'équipage a survécu aussi. Evidemment, on retranche des points pour les dégâts subis par le vaisseau, la zone la plus endommagée, pour chaque joueur-euse éliminé-e...

 

Les cadets de l'Académie militaire...

Alerte, encore un espace de moins dans l'armoire !

Décidément, après Dungeon lords (voir la critique sur le site), Galaxy trucker (voir la critique sur le site), Vlaada Chvatil frappe encore très fort. Cet auteur s'impose comme un des créateurs les plus novateurs de ces dernières années. Il renouvelle incroyablement avec Space alert un genre très prisé, les jeux de coopération. Il s'appuie sur un artifice stimulant pour assurer une ambiance digne des séries de science fiction comme Battlestar galactica, le CD audio. Celui-ci baigne les joueurs dans une atmosphère cinématographique futuriste qui renforce la prégnance thématique. Même si avec l'enchaînement des parties, la bande son devient moins supportable pour nos fragiles oreilles estourbies par les vociférations enfiévrées de vos partenaires de jeu.

En effet, Space alert est un jeu de programmation qui adopte un système connu, l'utilisation de cartes Action pour simuler vos déplacements et agissements divers. La combine géniale concoctée par Vlaada Chvatil est que tout ceci se déroule simultanément et dans un temps limité. La bande son délivre des informations (apparition de menaces, incidents...) que le joueur Officier des communications relaie à ses comparses, et ceux-ci essaient d'agir au mieux. Synchroniser ses actions dans une ambiance électrique où le stress (ludiquement parlant) atteint son paroxysme s'apparente à une vraie sinécure. Une transmission erronée d'une information, une incompréhension dans les consignes données, un oubli minime accentuent l'inefficacité de protéger le vaisseau. Une action inefficiente déclenche un effet domino quelquefois dévastateur pour le plus grand amusement ou agacement des spationautes en herbe.

 

Dans la version française, les cellules d'énergie sont représentées par des cubes en bois de couleur verte. Dommage...

Space alert ne boxe pas dans la même catégorie que les jeux de coopération comme Pandémie, Ghost stories où un joueur connaissant bien les rouages dicte parfois les attitudes à suivre, sans laisser à chacun son libre arbitre. Ceci s'avère impossible avec Space alert où une coopération millimétrée et efficiente semble le meilleur atout pour terrasser les belliqueux aliens qui jaillissent de toute part. En contrepartie, un joueur néophyte souhaitant découvrir Space alert avec des personnes aguerries aux subtilités mécaniques se sentira désemparé devant les diverses possibilités, le rythme effréné exigé pour établir la programmation de ses actions. Sans doute, appréciera t-il modérément l'expérience vécue. L'étape d'apprentissage progressive demeure indispensable pour savourer pleinement le potentiel de ce jeu hors normes. L'intégration d'un nouveau joueur passera obligatoirement par cette phase, même si elle apparaît rebutante quand on maîtrise le concept global.

Space alert replongera certains « rôlistes » dans l'ambiance loufoque d'un vénérable aîné (du moins en version française), Paranoïa. On retrouve cette atmosphère délirante et à la fois si génératrice de bonne humeur. Doté d'une durée de vie appréciable, le fait de rejouer un scénario ne garantit pas un succès automatique, Space alert concentre énormément de qualités qui séduiront un panel de joueurs conséquent. Pour les inconditionnels, une extension en anglais vient de voir le jour, Space alert the new frontier, encore plus de défis attendent les astronautes chevronnés. Alors, prêts à signer maintenant ?

Source : http://www.scifi-universe.com/critiques/6111/space-alert-2009

Amaury L.

 

 


Site web crée par Liberté Net pour EnVies EnJeux.

Chansons et activités pour enfants - La maitrise de soi