Des jeux coopératifs ?

11/02/2014 15:49

Jouons autrement !

Dénigré par la société productiviste et le dogme de l’efficacité, le jeu est souvent suspect, synonyme d’oisiveté et de superficialité. Il faut faire des choses utiles, ne pas perdre son temps, et apprendre ! L’adulte peut s’amuser, en recourant à des services de loisirs payants… L’enfant peut jouer à des heures définies, mais il faut que ses jeux soient « éducatifs », et lui apprennent à « s’intégrer », en lui enseignant les compétences nécessaires à la reproduction de son futur rôle social. Trop souvent, simplicité et créativité cèdent le pas à des produits coûteux qui valorisent compétition et clinquant. Mais le jeu pour le jeu dans les buts de s’épanouir et d’expérimenter des relations sociales n’est pas valorisé.

 

Des jeux coopératifs contre le monopole de la compétition

L’image emblématique du jeu de plateau est le Monopoly. Celles et ceux qui refusent ce symbole de la société de consommation compétitive optent parfois pour les jeux qui « aident » les enfants à apprendre selon les normes en vigueur dans le système éducatif. Dans un cas, ces jeux enseignent à vaincre les autres en les écrasant pour être le ou la meilleur-e ; dans l’autre cas ces jeux sont des outils d’assimilation de codes soi-disant naturels ouvrant sur l’excellence scolaire… condition supposée de la réalisation individuelle. Dans les deux cas, les enfants sont soumis aux règles sociales ; le jeu n’est qu’un prétexte. Le véritable apprentissage est occulté : celui qui consiste à trouver sa place et à se forger une sécurité intérieure, à construire des relations débarrassées des aliénations, à considérer les autres comme des partenaires et non comme des ennemi-e-s. C’est précisément sur tous ces aspects, et de manière réellement ludique, qu’agissent les jeux coopératifs !

 

Gagnons ensemble !

Alors, lorsque nous achetons des jeux pour enfants ou pour nous-mêmes, posons-nous cette question : est-ce que je veux jouer contre les autres et les vaincre ou est-ce que je veux jouer avec les autres, en formant une équipe qui coopère et décide collectivement d’une stratégie ? C’est toute l’ambiance et la tactique qui changent !

 

Nicolas Bestard pour EnVies EnJeux

 


Site web crée par Liberté Net pour EnVies EnJeux.